Zannier risque une nouvelle amende

Le numéro un européen du vêtement pour enfants est assigné devant le tribunal correctionnel de Paris par une dizaine d'anciens franchisés qui lui réclament environ 30 millions de francs (4,57 M EUR) de dommages et intérêts. Motif avancé par les plaignants : le groupe Zannier leur imposait des « prix conseillés », un réapprovisionnement automatique, et même une contribution au financement d'une équipe cycliste. L'entreprise rejette ces accusations, mais n'a pas convaincu le substitut du procureur qui a requis une amende de 100 000 F. Jugement prévu le 16 janvier.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1700

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations