Zebank: les négociations pourraient aboutir début février

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Les négociations entre l'assureur britannique Prudential et les deux actionnaires de la banque en ligne française Zebank, le Groupe Arnault (80%) et la banque franco-belge Dexia (20%), "avancent", a indiqué un proche du dossier. "Les négociations, qui se déroulent avec Egg depuis le mois d'octobre, avancent dans le cadre d'un accord industriel", a précisé ce proche, confirmant des informations parues dans la presse. "Elles pourraient aboutir au début du mois de février, mais rien n'est encore bouclé", a-t-elle ajouté. Contactés par l'AFP, le Groupe Arnault et Dexia n'ont pas souhaité commenter ces informations. Prudential, déjà présent dans la banque sur internet avec sa filiale britannique Egg, dont il détient 79%, avait fait savoir mi-octobre qu'il comptait se développer "prochainement" en Allemagne et en France. Quelques jours auparavant, le Groupe Arnault avait confié que "l'idée d'adosser dans l'avenir Zebank à une institution financière de large envergure pourrait présenter un sens stratégique certain". Dexia avait alors indiqué qu'elle n'envisageait pas d'augmenter sa participation. Lancée en février dernier avec un an de retard, Zebank serait en passe d'atteindre son objectif de 60.000 clients pour son premier anniversaire, ayant déjà "largement" dépassé les 100.000 comptes ouverts. A fin octobre, la banque en ligne revendiquait 80.000 comptes et 45.000 clients.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA