2 – La réalité virtuelle, la nouvelle solution pour créer l’événement et générer du trafic en magasin

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Topshop, 1.2.3., North Face… De plus en plus d’enseignes utilisent désormais la réalité virtuelle en magasin pour créer l’événement. Objectif affirmé des enseignes : faire vivre des expériences en point de vente !

Evénement réalité virtuelle 1.2.3.
Evénement réalité virtuelle 1.2.3.© 1.2.3.

1.2.3. du groupe Etam a bien compris l’intérêt de la réalité virtuelle. Mais pas pour essayer des vêtements ! "Notre enjeu est de faire en sorte que nos magasins ne soient plus simplement un lieu de vente, mais des lieux de communauté", explique Thomas Dessallien, directeur digital de 123. "Nous souhaitons créer des rendez-vous et des événements en boutique pour faire vivre une expérience à nos clientes". Au printemps 2016, l’enseigne de prêt-à-porter a ainsi convié ses clientes "encartées" à vivre la séance de shooting de son nouveau mannequin vedette, l’actrice Elisa Sednaoui. Installée dans un fauteuil au sein de la boutique, un casque Oculus Rift sur les yeux, chaque cliente a pu revivre la séance photo de la collection printemps-été 2016 en 360°, comme si elle y était.

Un outil de fidélisation
Le dispositif a été déployé dans 20 boutiques (Paris, Montpellier, Anglet, Montesson, Rennes, Parly, Cannes..) les week-ends du 5-6 mars et du 12-13 mars 2016. L’opération a ensuite été renouvelée début avril dans d’autres magasins de l’enseigne. Les clientes étaient prévenues par mail mais toutes les personnes passant en boutique étaient bien sûr invitées à découvrir le dispositif. Et les résultats sont plutôt positifs : "Les clientes étaient vraiment contentes de pouvoir tester le casque de réalité virtuelle au moment même où Samsung faisait sa pub TV, déclare Thomas Dessallien. Cela nous a permis de faire venir nos clientes en magasin. Nous avons ainsi généré un trafic supplémentaire d’une centaine de personnes par magasin". Et pour mieux relayer l’événement, 1.2.3. a également invité quelques bloggeuses mode influentes, comme Artlex et Estelleblogmode, à vivre cette séance de shooting virtuelle. Dans le même esprit, Topshop propose de voir le défilé de mode de ses collections au premier rang. Idem pour Tommy Hilfiger dans son magasin de New York.

Vidéo de l'événement 1.2.3.

 

Proposer une expérience client
Autre exemple événementiel particulièrement marquant : une opération North Face en Corée du Sud. En partenariat avec l’agence INNORED, la marque de vêtements de sport a organisé une course de chiens de traîneaux dans l’un de ses points de vente. Assis sur un traîneau, un casque Oculus Rift sur les yeux, les clients ont ainsi pu vivre une course virtuelle. Pour renforcer l’expérience, la marque est allée plus loin. D’un coup, le traineau se met à bouger, le client retire son casque et voit cette fois de vrais huskys accrochés qui l’emmènent réaliser une vraie course au sein du centre commercial. A l’issue de la séance, les clients se sont vus remettre une veste North Face. La marque signe là un joli coup marketing qui marque les esprits. Un bon coup de buzz aussi, puisqu’évidement les vidéos ont fait le tour des réseaux sociaux.

Vidéo de l'événement North Face

Samsung plonge ses clients dans la réalité virtuelle
A retenir aussi, dans un autre genre, le flagship de Samsung à New York. "Samsung a fondamentalement changé notre façon d’acheter, indiquait Jeremy Cohen CEO de Kantar Retail Virtual Reality à Londres en mars 2016. Parmi les innovations installées au sein du Samsung 837, un tunnel de réalité virtuelle qui permet de vivre une expérience immersive, en plein Manhattan. Rien à vendre dans ce concept-store, juste une expérience à vivre !

Avis d’expert :
"C’est très intéressant. Nous sommes dans la notion de partage. On vous fait découvrir les coulisses ou une expérience hors du commun. Cela vient enrichir la relation à la marque et à l’enseigne. C’est bénéfique. Cela démontre une prise de conscience que la promotion, destructrice de valeur, n'est plus le seul levier de trafic en magasin", Julie Hermann, fondatrice de Focus Shopper.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Olivier BARTH

15/04/2016 11h37 - Olivier BARTH

Les nouvelles technos et l'innovation sont par essence source de curiosité, et donc un fort levier de buzz marketing. Les agences l'ont compris depuis longtemps, et ne tarissent pas d'imagination pour créer des concepts créatifs autour de ces tendances. La réalité Augmentée, le mapping video 3D, la réalité virtuelle... pour n'en citer que trois. Après avoir imaginé pendant plus de 7ans des 100 aines de concepts basés sur la réalité augmentée (Jeux, livre, Buzz, B2B apps...), je me pose des questions quant à la viabilité de genre d'opérations qui visent à augmenter le nombre de clients en boutique. Aussi géniaux soient-ils, ces buzz ramènent des curieux en magasin certes, mais pour combien de temps? En attendant qu'une nouvelle techno fleurisse et que d'autres curieux reviennent? Pas sûr que ce segment de client soit la cible privilégiée des enseignes...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA