Les comparateurs de prix prisés par les internautes et les e-marchands

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Ils sont de plus en plus consultés par les internautes soucieux de faire les meilleures affaires en ligne. Et de nouvelles perspectives s'ouvrent encore pour les comparateurs de prix, avec l'essor des réseaux sociaux et le développement du marketing mobile.

Classement des comparateurs de prix en France, en nombre de visiteurs uniques (en milliers) en juillet 2010, et évolution par rapport à juillet 2009, en %Source : ComScore
Classement des comparateurs de prix en France, en nombre de visiteurs uniques (en milliers) en juillet 2010, et évolution par rapport à juillet 2009, en %Source : ComScore

Plus de 40 % des Français ont visité des comparateurs de prix en juillet 2010, soit plus de 16 millions de visiteurs uniques, selon une étude de ComScore, spécialiste de la mesure des médias numériques. « Alors que les conditions économiques restent tendues, et à quelques semaines de Noël, les consommateurs cherchent des solutions faciles et rapides pour faire des économies, indique Delphine Gatignol, directrice de ComScore France. Les comparateurs de prix offrent une opportunité pour capter des acheteurs de plus en plus en quête de bonnes affaires. »  En effet, le prix reste le premier critère de choix d'un site marchand pour 98 % des internautes - et de réachat pour 72 %, d'après Médiamétrie//NetRatings.

En tête du classement des comparateurs, Leguide draine 5,4 millions de visiteurs uniques, suivi par Shopzilla, qui capte 50 % de visiteurs en plus par rapport à 2009. Toujours dans le top 5, Twenga enregistre une croissance de 30 %, avec plus de 4 millions de visiteurs. « Faire ses achats en ligne n'est ni facile ni rapide. L'offre est pléthorique, avec deux sites marchands qui ouvrent toutes les heures dans tous les domaines et toutes les catégories de produits. Les moteurs de shopping aident les internautes en permettant de comparer les offres de manière exhaustive », lance Bastien Duclaux, PDG de Twenga, qui référence 21 000 marchands et 25 millions d'offres en France, avec des mises à jour permanentes.

« Depuis un an et demi, des acteurs majeurs, tel Zara, lancent leur site. Pour les internautes, cela implique un choix encore plus large ; pour nous, c'est la nécessité d'infrastructures informatiques plus lourdes pour avoir la capacité de service nécessaire. Nous nous développons donc sur le plan technologique », ajoute Corinne Leibowicz, PDG de Leguide.

 

Dialogue et proximité avec les clients

Par ailleurs, ces moteurs shopping proposent des avis de clients et d'experts sur de nombreuses références. « Les internautes peuvent partager leur expérience d'achat sur le site, consulter les avis des autres, noter le marchand sur différents critères », explique Sylvain Billaut, directeur commercial de Kelkoo. Avec, bien sûr, la possibilité, pour les marchands, de réagir directement s'ils le souhaitent. « Pour les e-commerçants, c'est le moyen d'avoir un dialogue et une proximité avec les clients, souligne Corinne Leibowicz. J'ajoute que les avis négatifs restent un risque pour un site en termes d'image. Il vaut donc mieux qu'ils soient chez nous. » Chez Kelkoo, le label « recommandé par Kelkoo » identifiable par un pictogramme jaune « k » à côté du logo du marchand aide les internautes à repérer les commerçants reconnus pour la fiabilité de leur service. Pour l'obtenir, ceux-ci doivent avoir reçu au moins 50 évaluations de clients et une notation moyenne d'au moins 3,75 sur 5 sur les douze derniers mois enregistrés.

En juillet, Kelkoo a introduit une barre d'outils intégrant un service de cash-back et des bons de réduction, source de revenus supplémentaires pour les internautes.

Pour les e-marchands, ces moteurs shopping sont un passage obligé en termes de visibilité dans un univers où, contrairement au monde physique, le trafic naturel n'est pas généré par l'emplacement. Ils constituent un canal d'acquisition de trafic supplémentaire sur la base d'un coût par clic et avec l'assurance d'un taux de transformation élevé. « Celui-ci est parfois supérieur à 10 %, car les catalogues sont très fins, avec plus de 20 000 catégories de produits permettant un trafic de qualité avec des prospects qualifiés, puisque nous envoyons chez les marchands des internautes cherchant activement un produit », assure Bastien Duclaux.

 

Interaction des réseaux

Outre un référencement automatique, les comparateurs proposent aux marchands des emplacements pour promouvoir leurs offres. En mai, Leguide a ouvert un espace dédié aux grandes marques. Il a signé, par exemple, avec la marque IKKS pour référencer en exclusivité toutes les collections de son e-shop, et assurer une plus forte visibilité de ses produits.

L'autre enjeu concerne les réseaux sociaux. Kelkoo mène déjà des actions sur Twitter. De son côté, Twenga a lancé, au début de l'été, le bouton « j'aime » sur Facebook, qui permet de demander l'avis de ses amis sur un produit et de créer l'interaction. « Facebook est un puits d'audience. Il est important d'accompagner les utilisateurs sur les réseaux sociaux dans une logique de recommandation. Ils représentent une opportunité pour améliorer l'expérience shopping », plaide Bastien Duclaux.

Aujourd'hui, de nombreux services de shopping basculent aussi sur le canal mobile. Avec la possibilité de comparer les prix en boutiques. Twenga a lancé son application iPhone il y a un an, qui permet de comparer les prix en magasins et sur internet. « Pour l'instant, les transactions sont encore faibles sur mobile, mais, l'année prochaine, de nombreux sites auront leur application », assure Bastien Duclaux. Avec de nouveaux challenges en termes techniques et de services.

 

Les raisons d'y aller

... Pour les e-commerçant

- Accroître sa visibilité sur internet

- Profiter d'un trafic supplémentaire très qualifié

- Augmenter la valeur de son panier moyen et les taux de conversion

- Recevoir un retour des clients sans risquer de trop faire baisser son image en cas d'avis négatif


... Et pour les internautes

- Une solution rapide et facile pour faire des économies

- La largeur des offres indexées

- La possibilité d'avoir des avis sur les produits référencés et de partager son expérience

- Des services additionnels pour bénéficier de réduction

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2153

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA