Dia négocie le rachat de l'enseigne espagnole El Arbol

|

Selon le site espagnol expansion.com, Ricardo Curras, le PDG de Dia, a reconnu être entré en contact avec le réseau El Arbol en vue de son rachat, même si "ces conversations n'ont encore abouti à aucun accord ni compromis", selon Dia.

Ricardo Curras, PDG de Dia.
Ricardo Curras, PDG de Dia.

Le montant estimé de l’opération tournerait autour de 100 millions d’euros rapporte le journal. La nouvelle a été bien accueillie par la Bourse de Madrid, où l’action Dia a gagné 3 %. Le rachat d’El Arbol (qui se dit huitième enseigne alimentaire du pays avec 428 supermarchés et 31 Cash&Carry pour 850 millions d'euros de CA) permettrait à Dia d’augmenter sa part de marché de près de 20 %, ce qui permettrait à l'ancienne filiale de Carrefour de s’installer sur la troisième marche du podium de la distribution alimentaire en Espagne, derrière Mercadona et Carrefour.

 

Une nouvelle acquisition après Schlecker

En 2012, Dia avait acquis les 1130 drogueries espagnoles et portugaises du réseau Schlecker. Rebaptisées Clarel cette année, Dia veut étendre leur concept à la parfumerie, l’hygiène et la santé. En revanche, la Dia France est toujours à la peine, à l’image du marché du hard discount. Les rumeurs d’une vente de tout ou partie de son réseau sont insistantes depuis la séparation du groupe Carrefour.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter