Les e-commerçants croient peu aux réseaux sociaux

|

56% des marchands français estiment que les réseaux sociaux sont surestimés : Pour la majorité d’entre eux, ils servent principalement à valoriser l’image de leur marque (46%), seuls 17% ont vu leurs revenus augmenter.

Les e-commerçants devraient être les mieux placés dans l'utilisation des réseaux sociaux, mais ce n'est pas forcément le cas. Selon une étude réalisée pour Kelkoo auprès d'une petite centaine d'e-commerçants référencés sur la plateforme et avec le soutien de l'Acsel (L'Association de l'économie numérique), un marchand sur trois fait appel à de la publicité sur Facebook, tandis sur la totalité d'entre-eux, seuls 17% ont vu leurs revenus s'accroître.

Toujours sur le registre des réseaux sociaux, les e-commerçants interrogés déclarent pour près de la moitié (46%) qu’ils entretiennent leur présence sur les réseaux sociaux dans le but de renforcer l’image de la marque. Un tiers des sondés (34%) se contente d’une activité très restreinte dans la seule optique de ne pas rester à l’écart. 

Cette étude dévoile d'autres tendances dépassant le cadre des réseaux sociaux et établit notamment le mix marketing des e-commerçants. Ceux-ci utilisent 6,9 leviers de marketing différents, notamment le SEO (85%), le SEM (81%) et les newsletters (76%).

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message