Des perles de surimi pour réveiller le marché

|

Évoluant sur un segment du surimi à la peine, la marque Coraya, numéro deux, parie sur la forme ronde des perles pour doper ses ventes. 

surimi de Coraya

On connaissait les bâtonnets, nature ou fourrés, premium ou standards. Dorénavant, il va falloir compter avec les perles de surimi. À l’origine de cette innovation : Coraya, numéro deux du marché qui pèse 23,3% en valeur, sur la catégorie. Mais au rayon du traiteur de la mer, le surimi perd de ses couleurs. Car, en 2015, les volumes sont en baisse de 2,8% et le chiffre d’affaires s’effrite de 1,4%. Ce recul s’explique par la baisse de fréquence d’achats, qui est à l’origine de 90% des pertes sur le marché, mais aussi par un fort recul des MDD qui dévissent de 7,7%, en volume, et de 6,6% en valeur, tout au long de l’année 2015. Après une forte croissance dans les années 90, le segment, sous l’effet de l’arrivée des MDD, s’est par la suite banalisé autour de l’offre des bâtonnets standards. « Le marché est à la recherche d’un second souffle », confirme Caroline Guivarc’h, directrice marketing de Coraya. Afin de trouver un nouvel élan, la marque mise alors sur une nouvelle forme, très inspirée des billes de mozzarella. Elles ont nécessité deux ans de recherche et de développement. « La forme ronde des perles de surimi nous paraît évidente pour différents moments de consommation, que ce soit pour le grignotage, l’apéritif ou pour l’utiliser comme ingrédient dans la salade », s’enthousiasme Caroline Guivarc’h.

Innovation technologique

Deux années de développement ont été nécessaires pour mettre au point les perles de surimi. Pour ce lancement, Coraya s’est inspiré des billes de mozzarella.

Plus fondante

Contrairement aux bâtonnets de surimi, la texture des perles  est plus fondante, moins croquante.

Nature et fourrées

Fromage, ail et fines herbes; fromage, tomate et basilic; nature… Pour ce lancement, Coraya mise sur quatre références dont deux nature (26 ou 42 perles), et deux fourrées (18 unités chacune).

Les chiffres

  • 25% : la part de marché en volume du surimi au rayon traiteur de la mer
  • -2,8% : l’évolution en volume du marché du surimi en 2015
Source : Nielsen ; origine : fabricants

Une communication dédiée

Dès la première année, Coraya prévoit une campagne en télévision entièrement consacrée aux perles. Certaine que les distributeurs lui donneront peu de temps pour installer le produit en magasins, la marque met les moyens. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2407

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message