La croissance d'Amazon sur l'alimentaire dépasse 50% aux US, au UK et en Allemagne

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

En hausse de 59% sur un an, son chiffre d'affaires alimentaire américain est notamment tiré par les boissons fraiches et le café. Mais les ventes d'épicerie d'Amazon progressent aussi de 56% au Royaume-Uni et de 54% en Allemagne.

Amazon épicerie
Amazon épicerie© Amazon

Les ventes en ligne de la branche épicerie d'Amazon décollent sur ses trois principaux marchés en 2017. Aux Etats-Unis, l'e-commerçant a vendu en propre (hors marketplace) pour 2 milliards de dollars de produits dans cet univers, soit une hausse de 59% sur un an selon un rapport de l'analyste One Click Retail. La part de marché en ligne totale du géant du net y était de 18% entre janvier et décembre, soit deux fois plus que son principal concurrent dans le pays, Walmart.

En Allemagne et au Royaume-Uni, il a écoulé respectivement 245 et 209 millions de dollars de marchandises, soit une progression de 54 et de 56% par rapport à l'année précédente, toujours à l'exclusion des ventes réalisées sur sa place de marché. Les bières, vins et spiritueux sont les segments locomotives de l'épicerie pour Amazon en Allemagne et au Royaume-Uni. Les Allemands ont dépensé 230% de plus dans cette catégorie de produits en 2017 qu'en 2016 et les Anglais 96%.

L'effet Whole Foods

Aux Etats-Unis, cette hausse du chiffre d'affaires alimentaire est en partie liée au rachat de Whole Foods, qui a été annoncé en juin 2017 et finalisé deux mois plus tard. La chaîne de supermarchés bio pesait tout de même 1,2% du gâteau de l'épicerie offine et online dans le pays en 2016, contre 0,2% pour Amazon.

Ses marques maison ont fait un carton sur le site du géant de la vente en ligne, en particulier les produits à bas coût de 365 Everyday Value, qui ont généré 11 millions de dollars de chiffre d'affaires selon One Click Retail. C'est la marque propre d'Amazon qui a généré de plus de ventes derrière Amazon Basics, qui commercialise notamment des accessoires électroniques. En août 2017, à la fin de la première semaine où Whole Foods était présent sur le site d'Amazon, 90% des 2000 produits de 365 Everyday Value en vente sur la plate-forme étaient en rupture de stock. De l'avis des analystes, les ventes d'Amazon dans l'alimentaire auraient pu être encore plus importantes s'il avait mieux anticipé cet engouement des consommateurs.

En plus de cet effet Whole Foods, les ventes américaines de l'e-commerçant ont été tirées en 2017 par sa catégorie numéro un en termes de chiffre d'affaires dans l'épicerie aux USA, les boissons fraiches, avec 350 millions de dollars de chiffre d'affaires soit 65% de plus qu'en 2016. Le café est également une catégorie porteuse, avec 365 millions de dollars générés soit 34% de hausse sur un an, tout comme les snacks, la catégorie petit déjeuner ainsi que les bonbons et chewing-gum (respectivement 150, 150 et 125 millions de dollars de chiffre d'affaires soit +53%, +38% et +35% sur un an).

Amazon Fresh double son CA hebdomadaire en 12 mois

L'épicerie sèche s'écoule mieux que les produits frais sur les différentes plates-formes d'Amazon aux Etats-Unis, car les consommateurs préfèrent encore se déplacer en magasin pour voir et toucher le frais avant de le choisir. Néanmoins, le frais a généré en 2017 des ventes en valeur à huit chiffres, indique le rapport. Elles sont boostées par les produits laitiers (85 millions de dollars de chiffre d'affaires généré en 2017 aux USA sur Amazon), la viande (50 millions), le surgelé (45 millions), ainsi que les fruits et les légumes (deux fois 40 millions).

Les ventes d'Amazon Fresh dans les pays où le concept est déployé (Allemagne, Angleterre, Japon, USA) ont pour leur part plus de doublé en 2017, passant de 3 millions de dollars de chiffre d'affaires généré en moyenne chaque semaine en janvier contre 7 millions en décembre. Au total, cette branche du groupe a encaissé 350 millions de dollars en 2017.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA