Love me Tinder

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dans ces périodes creuses où il faut alimenter le fil d’information, on me demande de préparer un billet sur ce qui a retenu mon attention cette année et où je me mouillerais (un peu) en apportant un éclairage différent. Tel le poisson rouge je décide aussitôt de me jeter dans le bocal. Et de compliquer le jeu en jouant à Ni Amazon, Ni…Amazon!

Tinder

Si ma capacité à être surprise reste intacte, celle de ma mémoire est plus proche du 8go que du 32go. Insuffisante dirait ma fille qui en profite pour me réclamer un nouvel iPhone pour Noel. Mes souvenirs se limitent donc à la semaine dernière où lors d’un networking à la neige, le dirigeant d’un comparateur de voyage, très investi dans son métier, me révéla l’existence d’une application baptisée Tinder et dont le principe est la rencontre géolocalisée. Une fois inscrit, on a accès aux photos des personnes qui sont à proximité, on like ou on passe. Lorsqu’on like, l’autre reçoit une notification et si la personne like à son tour, "It’s a match". On peut alors tchatter et se rencontrer. Je vois dans les yeux de mon interlocuteur que Tinder bueno.

Je vois surtout que tout y est : entertainment, simplicité, efficacité, affinité, gratuité, interactivité, proximité, rapidité, fidél…disons presque tout. Bref que l’on ne s’y trompe pas, voici bel et bien un exemple à suivre pour les e-commerçants qui veulent être aimés...de leurs clients. Car au final my Tinder is rich!

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA