Etam lance un "Tinder de l'emploi" pour ses collaborateurs

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le groupe Etam lance une application mobile en interne, SquadSHIFT, pour faire « matcher » faire ses quelque 1570 hôtes de ventes avec des missions à temps partiel de dernière minute dans les magasins de ses trois enseignes (Etam, 1,2,3 et Undiz).

Etam Ipad Tablette vendeur
Etam Ipad Tablette vendeur© Etam

Faciliter la recherche d’emploi en interne. Le groupe Etam, qui regroupe les enseignes Etam, 1,2,3 et Undiz, propose à ses 1570 vendeurs une application mobile qui propose en temps réel des missions ponctuelles d’emplois dans des magasins pour ses collaborateurs à temps partiel, afin, pour ceux qui le souhaitent, d'effectuer des heures supplémentaires. 

Offre d'emploi reçue par SMS

Sur cet outil, nommé SquadSHIFT, l’hôtesse indique ses disponibilités, reçoit des offres de missions correspondant à son profil et sa géolocalisation ou consulte en temps réel les missions disponibles autour d’elle. Si elle est intéressée par l’une d’elles, elle la valide en un clic et reçoit une notification par mail et par SMS. « Plutôt que de chercher des heures complémentaires ailleurs, les hôtesses concernées peuvent désormais choisir des missions en temps réel et géolocalisées au sein même du Groupe pour compléter leur contrat. C’est aussi une façon de dynamiser leur parcours et de rajouter des expériences professionnelles dans d’autres marques », souligne Caroline Bour, directrice de mission pour le groupe Etam.

L’appli est disponible dans les 600 magasins du groupe répartis sur le territoire français. Déployée en test sur l’Île-de-France depuis avril 2017 dans 160 magasins, SquadSHIFT est devenu rapidement un franc succès, selon les dires du groupe. Avec un taux d’adoption de 92% par les magasins, 338 missions postées et une moyenne de 4 matches par semaine, avance encore le groupe.

Etam innove dans le recrutement

Ce n’est pas la première fois que le groupe se distingue en matière de solutions innovantes en matière de RH. Déjà l’an passé, l’enseigne Etam s’était distinguée en proposant des sessions de recrutement dans ses magasins, autour d’un afterwork. La griffe plus jeune, Undiz, s’est quant à elle distinguée l’an passé par une vaste campagne inédite et décalée de recrutement à travers 14 pays pour dénicher les futurs patrons de ses sites marchands. A la clé, la recrue la plus talentueuse a touché un chèque de 50 000 euros.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA