Ce que va faire Amazon avec l’augmentation de son service d’abonnement Prime

|

Annoncé par email aux clients américains de Prime, Amazon va augmenter le tarif d’abonnement annuel permettant de bénéficier de nombreux services, dont la livraison en J+1 à volonté. Une augmentation de 20 dollars qui devrait donc lui permettre d’engranger mécaniquement plusieurs centaines de millions de dollars de revenus supplémentaires par an puisque Prime comptabilise 20 millions de membres à travers le monde, dont la grande majorité aux Etats-Unis.

La hausse concerne aussi les clients déjà abonnés au service Amazon Prime.
La hausse concerne aussi les clients déjà abonnés au service Amazon Prime.

Pour les membres du service Prime, le montant de l’abonnement sera désormais de 99 dollars par an, contre 79 jusque-là, et les étudiants bénéficieront d’un tarif réduit à 49 dollars. Le service de livraison de produits alimentaires, Amazon Fresh, reste quant à lui à 299 dollars par an. S’il est encore difficile d’estimer le nombre de clients que va perdre Amazon avec cette augmentation de 25%, il est à peu près certains qu’il restera suffisamment élevé pour générer un résultat financier moins décevant que le dernier exercice, se limitant à 274 millions de dollars pour un chiffre d’affaires global de 74,45 milliards.

Car ne nous y trompons pas, Amazon n’augmente pas cet abonnement pour accroître de manière substantiel les services au client, mais bien pour assoir plus fermement sa rentabilité, sans toucher à ses investissements, qui ne cessent de croître au même rythme que son chiffre d’affaire comme l’indique le tableau à la fin de l’article.

Ensuite, le géant américain souhaite poursuivre son développement sur l’offre de contenus, que ce soit de la vidéo (il propose déjà 40.000 films et série TV) ou de la musique en ligne. Et l’abonnement sécurise aussi le modèle économique de diffusion comme l’ont prouvé Netflix et autres Deezer. Ainsi, les abonnés au service Prime bénéficieront d’une livraison gratuite sur les biens physiques et d’un accès illimité aux contenus culturels qui se dématérialisent à très grande vitesse.

Le nouveau tarif sera applicable dans une semaine et les commentaires vont bon train sur les réseaux sociaux. Certains appellent les futurs clients à se dépêcher de s’abonner pour profiter du futur "ancien" tarif, pendant que d’autres prédisent déjà d’autres hausses à venir. Ses concurrents comme Shoprunner s’adressent même directement aux membres de Prime pour leur proposer une offre plus alléchante, Shoprunner étant en partie la propriété d'Alibaba, géant chinois qui avance pas à pas ses pions aux Etats-Unis. Finalement, tout le monde en parle, et Jef Bezos a encore trouvé un moyen habile de faire parler de son enseigne…

Pour l’instant, la hausse de ce tarif n’est pas appliquée aux clients français pour qui le service reste accessible pour un coût annuel de 49 euros, nous confirme Amazon France: "Cette augmentation ne concerne que les Etats-Unis et elle n'est pas prévue en France à ce jour."

Certains pensent que cette hausse va accroître le business d'Amazon, ses clients commandant plus pour le rentabiliser:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message