Toujours pétillante mais plus sage, Eram revient en télé

|

Euro RSCG 360 devient l’agence conseil en communication d’ERAM. Ce partenariat se concrétise aujourd’hui sous la forme d’une grande campagne de publicité pour l’enseigne de chaussures, dont un retour à la télévision. Plus sage, mais toujours aussi dynamique.

Comme annoncé en mai dernier, Euro RSCG 360 devient l’agence conseil en communication d’ERAM. Ce partenariat se concrétise aujourd’hui sous la forme d’une grande campagne de publicité pour l’enseigne de chaussures, dont un retour à la télévision.

 

La campagne s’inscrit toujours dans un mouvement résolument dynamique avec la signature « Il faudrait être fou pour dépenser plus… »

Les trois films TV de 30, 12 et 8 secondes, sont filmés à la manière d’un clip musical. Ils mettent en scène des jeunes femmes plutôt citadines, colorées et fashion addict, dont les cris et les bruits de pas composent une musique, entrecoupées de gros plans sur les chaussures.

L’objectif d'Eram est de mettre en scène « la liberté d’esprit des femmes ». Et de la replacer dans un l’univers de la mode, pour capter la « citizensista », la trentenaire urbaine qui aime la mode.

En boutique, les visuels gardent cet esprit avec des photos riches en mouvements et en lumières.

L'enseigne mettra également en place un jeu sur mobile baptisé « le mur du son », et faisant écho aux spots TV.

Cette nouvelle campagne, si elle ne change pas de ton par rapport aux précédentes, en restant pétillantes, se veut moins provocante que certaines précédentes publicités.

Eram s'était notamment moqué de l'enseigne textile The Kooples. (Les affiches et ).

Une autre publicité sur la famille avait choqué la communauté catholique en septembre 2011.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message