L’Anses actualise les repères de consommations alimentaires pour les Français

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a publié le 23 janvier un avis et rapport relatif à l’actualisation des repères de consommation alimentaire pour la population adulte. Elle privilégie de consommer davantage de légumineuse, de produits céréaliers complets, de légumes, de fruits et des huiles végétales. En revanche, elle insiste sur le fait de limiter la consommation de charcuterie et de boissons sucrées.

L'Anses revoit les repères de consommation alimentaires des Français
L'Anses revoit les repères de consommation alimentaires des Français

L’Anses continue sa lutte contre la malbouffe. L’Agence vient de publier un avis et un rapport faisant  évoluer les repères de consommation alimentaires lancées en 2002 (cinq fruits et légumes par jour, trois produits laitiers quotidiens, des féculents fréquemment…). Via un algorithme, elle propose un régime alimentaire pour couvrir les besoins nutritionnels de 97,5% de la population adulte en le comparant avec nos habitudes alimentaires. Ainsi, l’Agence recommande de renforcer une consommation de légumineuse, les produits céréaliers moins raffinés (pains, pâtes et riz complets), les huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (huiles de colza et de noix) et bien sûr les fruits et légumes. L’Anses souligne que la consommation de boissons sucrés de type soda ou jus de fruits doit être inférieure à un verre par jour.

La charcuterie dans le viseur de l’Anses

Par ailleurs, l’Agence se lance en guerre contre les industriels de la charcuterie en stipulant la nécessité de réduire considérablement la consommation de ces produits (jambon, saucisson, pâtés…) afin de ne pas dépasser les 25 grammes par jour contre 31 grammes à l’heure actuelle. La Fédération Française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de Viandes, FICT, déplore cette annonce, « les charcutiers français découvrent ce nouvel avis, sans avoir été préalablement entendus, contrairement aux autres professions, alors qu’ils avaient été l’une des seules à s’engager avec succès dans une charte PNNS signée avec le Ministère de la Santé », indique la Fédération. Quant à la viande, hors volailles, elle ne doit pas dépasser les 500 grammes par semaine. Enfin, une consommation bihebdomadaire de poissons est réaffirmée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA