Marchés

Ferons-nous un jour nos cosmétiques dans la cuisine

|

Du miel, un peu d’amande douce, une pincée de sucre roux et une goutte d’huile d’olive : la recette d’un bon gommage. Les tutoriels sur YouTube ne manquent pas. Prenez un bol et sortez les ingrédients ! Bon nombre de blogueuses vous expliquent comment faire vos cosmétiques dans la cuisine.

La tendance envahit la Toile : aroma-zone.com, atelier-cosmetic-bio.com, toutfairesoimeme.com... Et cela va plus loin ! Le concept Aroma­-Zone propose un bar à cosmétiques, où les « cosméticiennes » aident les clientes à mijoter leur crème hydratante ou même leur mascara ! Réaliser son gel douche à la poêle offrirait de nombreux avantages. D’abord, on sait ce qu’il y a dedans ! Mais cela permet aussi la suppression des conservateurs tels que les parabènes, car on cuisine son shampoing seulement pour quelques jours. « C’est aussi dans la tendance de la “ Me Generation ” », décrypte Pascale Brousse, du cabinet de tendance Trend Sourcing. C’est-à-dire : « Je veux des choses à moi ! » Tout le monde a sorti ses cuillères Patientez… Le robot Naturalis de Rowenta, lancé en 2012, n’a pas eu le succès escompté. « Une grande partie des consommateurs n’est pas encore prête », analyse Pascale Brousse. Si le soir, après avoir cuit son bifteck, il faut prendre le temps de battre son antirides, la journée va être longue. Certaines préfèrent simplement mélanger ce que la marque propose, comme Olia ou Syoss et leur shaker pour les colorations.

Mais la vraie tendance, c’est la personnalisation. « Huygens ou Ioma pour les soins du visage permettent de personnaliser les produits en choisissant ses ingrédients que la marque dilue dans une base commune, détaille Pascale Brousse. C’est la marque qui bosse ! Dans le parfum, Ex Nihilo propose d’ajouter un ingrédient choisi. » Les consommateurs participent, mais ne font pas tout ! Il ne faut pas trop en demander…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter